REGION UFM / ATELIER REGIONAL DE LANCEMENT DU PROCESSUS D’ELABORATION DU PAS ET DE FORMATION DES ACTEURS NATIONAUX SUR LE DEVELOPPEMENT DU PAS DE TROIS (03) BASSINS PRIORITAIRES DE l’UNION DU FLEUVE MANO

REGION UFM / ATELIER REGIONAL DE LANCEMENT DU PROCESSUS D’ELABORATION DU PAS ET DE FORMATION DES ACTEURS NATIONAUX SUR LE DEVELOPPEMENT DU PAS DE TROIS (03) BASSINS PRIORITAIRES DE l’UNION DU FLEUVE MANO

 

Crédit photo : UFM. Photo de famille des particpants, autour de la SG de l’UFM

 

Le Secrétariat de l’Union du Fleuve Mano avec l’appui des Agences Nationales d’exécution du projet « Conservation des écosystèmes et gestion des ressources en eau internationales de l’Union du Fleuve Mano » a organisé du 10 au 14 Octobre 2022 à l’Hôtel CORINA, Monrovia (LIBERIA), un atelier de lancement du processus d’élaboration du Programme d’Action Stratégique (PAS) suivi de la formation des acteurs nationaux sur le développement du PAS.

Après la validation de d’Analyse Diagnostique Transfrontalière (ADT) qui avait pour but d’identifier les problèmes environnementaux transfrontaliers des 03 bassins prioritaires du projet GEF/Mano, le Secrétariat de l’Union du Fleuve Mano (UFM) a organisé un atelier de lancement du Processus d’élaboration du Programme d’Action Stratégique (PAS) de quatre bassins prioritaires que sont le Bassin du Fleuve  Moa / Makona ; le Bassin du fleuve  Cavally ; le Bassin de Scarcies / Kolenté et le Bassin du Fleuve Mano.  Ces bassins transfrontaliers ont été identifiés lors de l’élaboration du projet et ont fait l’objet d’étude pour identifier les causes de dégradation de ces milieux.

L’atelier était présidé par S.E. Mme Medina A. WESSEH, Secrétaire Générale de l’Union du Fleuve Mano, qui a rappelé que ‘’les 24 et 25 Mai 2022 à Grand Bassam en Côte d’Ivoire, les pays membres de l’UFM ont procédé à la validation du rapport synthèse régional de l’ADT. Ce rapport a identifié quatre principaux problèmes transfrontaliers, à savoir : (1) Perte de la biodiversité, (2) Déforestation, (3) Pollution de l’eau et (4) Dégradation des Terres. Outre ces problèmes identifiés, d’autres problèmes transfrontaliers tels que la gouvernance, le genre et le changement climatique ont été revue et considérés comme important et qui méritent une attention particulière’’. C’est pourquoi, la résolution de ces problèmes demeure attendue dans l’élaboration du Programme d’Actions Stratégiques a-t-elle indiqué.

En marge de cet l’atelier de lancement, une séance de travail avec les Points Focaux Nationaux du FEM  s’est tenue. Cette rencontre présidée par S.E Mme Medina Wesseh avait pour but d’inscrire les actions futures du projet au titre du financement du FEM 8.

La Côte divoire était représentée par une délagtion composée de l’Agence nationale d’exécution, l’Unité de coordination et des experts nationaux pour l’elaboration du PAS.